attaques, causes, symptômes, types, types, traitement
Articles » Santé » attaques, causes, symptômes, types, types, traitement

attaques, causes, symptômes, types, types, traitement

1 Etoile2 Etoile3 Etoile4 Etoile5 Etoile (Aucun vote actuellement)
Chargement...

C’est fondamentalement le cas avec ceux qui antiépileptiques inducteurs de protéines hépatiques (cytochrome P450), qui diminuent la concentration des hormones stéroïdes avec l’échec subséquent de leur efficacité, y compris le phénobarbital, primidone, phénytoïne, carbamazépine, oxcarbazépine y topiramate (ce dernier à fortes doses).

D’autre part, l’Assemblée de l valproate et felbamate ont l’effet inverse, et peuvent même augmenter les niveaux de la hormones stéroïdiennes. D’autres médicaments tels que gabapentine, lamotrigine, tiagabine, vigabatrine, lévétiracetam y zonisamide n’affectent pas les concentrations sanguines du contraceptifs.

Enfin, la décision sur l’affaire du moyen de contraception il doit être utilisé sur une base individuelle, en tenant compte de l’âge, de la fréquence des rapports sexuels, de l’existence d’autres maladies et de l’âge de l’enfant traitement antiépileptique que le patient prend.

D’autre part, il est essentiel que la grossesse soit planifiée dans des périodes de bonne maîtrise de l’état de santé crises épileptiquesde telle sorte que le minimum de dosage des EAF et qu’ils ont un profil efficace des EAF faible risque de malformations pour le fœtus en développement.

Il est également nécessaire que la femme reçoive suppléments d’acide foliqueavant même la fécondation. Dans certains cas, pendant la grossesse et le post-partum, il est nécessaire de déterminer les concentrations sanguines de certaines EAF, qui peuvent subir des altérations de leur concentration, entraînant une diminution de leur effet ou une augmentation du risque d’intoxication.

AUTRE LECTURE :   ▷ La symphyse pubienne et son rôle dans la grossesse

Pour toutes ces raisons, il est essentiel que l patients épileptiques surveiller de près leur maladie par un médecin neurologue/a dans cette maladie, et qu’il y a une étroite collaboration avec lui/elle gynécologue/a responsable de la surveillance des méthodes contraceptives et/ou des grossesses éventuelles.