▷ La symphyse pubienne et son rôle dans la grossesse
Articles » Santé » ▷ La symphyse pubienne et son rôle dans la grossesse

▷ La symphyse pubienne et son rôle dans la grossesse

1 Etoile2 Etoile3 Etoile4 Etoile5 Etoile (Aucun vote actuellement)
Chargement...

La symphyse pubienne est le point où les deux os coxaux, responsables de la formation de la hanche, se rencontrent à l’avant.

Cette articulation est composée des branches antérieures des deux os coxaux dans leur partie osseuse, reliées par une partie fibrocartilagineuse composée de fibres de collagène et de cartilage.

La fonction de la symphyse pubienne est de supporter le poids du tronc en position debout, puisqu’en reliant les branches supérieures dans leur partie antérieure, avec les autres moyens de fixation de la hanche, elle confère une base intégrale pour supporter les charges mécaniques.

Comme il s’agit d’un organe à choc, il effectue de petits mouvements de glissement, de séparation et d’approche, si nécessaire.

Cette amplitude de mouvement, en plus d’une structure anatomique élastique, sont celles qui facilitent son intervention pendant la grossesse et surtout pendant l’accouchement.

Changements dans la symphyse pubienne pendant la grossesse

Pendant la période de gestation, il y a des changements dans l’environnement hormonal, car de nombreux changements sont nécessaires pour s’adapter au bébé et préparer le corps pour le moment de l’accouchement.

La symphyse pubienne n’échappe pas à ces influences, car une hormone appelée relaxine est sécrétée pendant la grossesse.

Cette hormone favorise le remodelage des fibres qui composent la symphyse pubienne, la rendant plus élastique et permettant à l’espace entre les deux os coxaux de s’allonger. Dans des conditions normales, la symphyse du pubis peut mesurer jusqu’à 5 millimètres de large, mais pendant la grossesse elle peut mesurer jusqu’à 9 millimètres.

Ces changements sont nécessaires, car au début du travail, le bébé est localisé avec sa tête encastrée dans le bassin, et a besoin de structures labiles qui permettent sa sortie, générant le moins de traumatisme possible.

Dans son passage par le canal de naissance, la symphyse du pubis et les os de la colonne lombosacrée sont mobilisés pour permettre le passage du bébé.

Après l’accouchement, chez certaines femmes, cette séparation physiologique se produit anormalement, produisant une séparation plus importante et traumatisante, surtout lorsque le travail a été difficile, par exemple pour un bébé trop grand, ou lorsqu’il a mérité l’utilisation d’instruments comme les forceps.

AUTRE LECTURE :   Comment choisir un oxymètre de pouls ?

Douleur pelvienne due à une symphyse pubienne

Pendant la grossesse, des changements se produisent dans le bassin, même à partir du premier trimestre, pour préparer l’accouchement. Les tissus mous deviennent plus élastiques afin d’accommoder et de permettre le passage du bébé à travers la filière pelvienne.

Bien que ces tissus n’aient pas autant de terminaisons nerveuses, les stimuli d’étirement des ligaments de soutien de la symphyse pubienne génèrent des douleurs pelviennes chroniques dès le troisième trimestre de la grossesse.

L’intensité de la même peut aller d’une légère gêne occasionnelle, ou sensation de rayons dans le mont de Vénus, jusqu’à une douleur grave et incapacitante qui mérite un repos médical au lit.

Cette douleur est connue sous le nom de dysfonctionnement de la symphyse pubienne, définie comme le relâchement pathologique des articulations pelviennes.

Dans des conditions normales, les ligaments pubiens de la symphyse peuvent être étirés jusqu’à 15 millimètres, sans produire de complications majeures.

Au moment de l’accouchement est quand il ya des pauses et des douleurs aiguës, en particulier dans les accouchements très rapides, avec l’utilisation d’instruments, l’induction avec l’oxytocine, un très grand bébé pour votre bassin, anesthésie épidurale, entre autres.

Lorsque le bébé passe par le canal génital, ces ligaments ne peuvent pas résister à la pression et ne peuvent pas s’allonger plus longtemps, de sorte qu’ils cèdent et se brisent, générant une diastase de la symphyse pubienne, qui est une séparation supérieure à 15 millimètres, ce qui produit une douleur intense, qui empêche la femme de marcher pendant la période postpartum.

Dans les cas où la déchirure est supérieure à 4 centimètres, une chirurgie orthopédique est nécessaire.

Comment puis-je améliorer la douleur pelvienne causée par la symphyse pubienne ?

La douleur pelvienne due à un dysfonctionnement de la symphyse pubienne est de bon pronostic et s’améliore avec le repos et une gestion conservatrice.

Le traitement consiste en un alitement d’une semaine, l’administration d’analgésiques tels que l’acide méfénamique et l’utilisation d’une ceinture pelvienne, qui confère une stabilité et une diminution des mouvements du bassin.

Si le traitement est effectué correctement, le tableau clinique s’améliore après 4 à 6 semaines, en tenant compte des mesures préventives pour une nouvelle blessure.

AUTRE LECTURE :   ▷ 7 Remèdes à la maison pour la toux des enfants

Exercices pour la symphyse pubienne

Certains exercices ne protègent pas directement le bassin, mais aident à stabiliser la hanche en étirant et en renforçant les muscles qui l’entourent, et favorisent une bonne posture.

Le étirement des ischio-jambiers et des adducteurs peut être effectuée debout, avec les jambes alignées avec la hanche, se penche vers l’avant en s’appuyant sur une chaise et en soulevant la hanche. Le mouvement est effectué avec les jambes fermées et ouvertes et maintenues pendant 1 minute.

Pour le prochain exercice, vous devez être assis, dans une position confortable et détendue, les jambes alignées avec la hanche, nous levons une cheville et la plaçons sur le genou de la jambe opposée, en laissant tomber doucement le genou d’un côté, sans exercer de force sur elle. Maintenez une posture d’une minute de chaque côté pendant 1 minute pour étirer les muscles pyramidaux.

La posture du pont aussi est utile à la pratique, car il donne de la stabilité à la symphyse pubienne.

Une fois qu’une blessure survient, il peut être nécessaire de faire de l’exercice dans le cadre de programmes de physiothérapie afin d’améliorer les symptômes et de prévenir la progression de la blessure.

Comment prévenir le dysfonctionnement de la symphyse pubienne ?

Dès le tout début de la grossesse, vous pouvez prendre des dispositions et avoir des habitudes qui protègent le bassin contre d’éventuelles blessures. Les plus importantes d’entre elles sont énumérées ci-dessous :

  • La pratique d’exercices tels que la natation, le yoga ou le pilates renforce les ligaments et les allonge progressivement afin d’éviter les blessures.
  • Maintenez une posture stable avec les jambes alignées avec la hanche et la colonne vertébrale en érection.
  • Marchez en maintenant une posture adéquate, avec des pas fermes, courts et contrôlés.
  • Évitez les mouvements qui impliquent l’ouverture du bassin, comme la rotation des jambes vers l’extérieur ou l’ouverture en largeur.
  • Limitez le port de poids ou la traînée d’objets lourds.
  • Lorsque vous vous habillez, faites preuve de prévoyance pour maintenir une posture adéquate, surtout au cours du troisième trimestre lorsqu’il est plus difficile de maintenir l’équilibre. Il est préférable de le faire allongé ou assis.
  • Portez des chaussures confortables qui assurent la stabilité.

Symphyse pubienne et son rôle dans la grossesse

5 (100%) 1 suffrage